By - admin

Quatre clés pour financer son start-up

Envie de relever le défi et démarrer votre propre entreprise ? De nombreuses possibilités sont offertes pour aider les jeunes entrepreneurs à intégrer rapidement le monde de l’investissement privé. Les apporteurs de capitaux sont généreux et proposent souvent des aides pouvant couvrir la totalité de l’investissement, un minimum d’apport propre est cependant requis. Retrouvez ici un panorama des différents moyens de financement pour promouvoir votre projet de start-up.

Le prêt bancaire

Une solution rapide et assez rentable, le crédit bancaire est la solution idéale pour financer un projet d’investissement. Il y a principalement le crédit jeune promoteur avec une durée de 7 ans minimum et un taux d’intérêt 7 à 9%, dont le montant est compris entre 2000 et 7000 euros. Il peut être accompagné d’un crédit bancaire classique afin de couvrir l’ensemble de votre investissement.
Afin de l’obtenir, il faut réaliser un business plan solide et une prévision de résultat réaliste, constituant un gage sérieux de remboursement pour les banques. Outre la présentation d’un apport personnel devant couvrir 15 à 30% du besoin de financement.

Les aides et subventions de l’Etat

Dans un objectif de développement économique, l’Etat octroi des aides, des subventions particulières et des exonérations fiscales au créateur d’entreprise. Il y a principalement le dispositif NACRE, ou « nouvel accompagnement pour la création et reprise d’entreprise », il consiste en 2 grandes types d’aide dont l’aide au montage projet et l’aide financière d’un taux de 0% destiné à compléter le prêt bancaire. Il y également le dispositif ACCRE ayant pour but d’exempter toutes les charges sociales durant la première année de la création d’entreprise, et enfin des réductions d’impôts sous certaines conditions, octroyées exclusivement aux entreprises nouvellement créées.

Le love money ou levée de fonds auprès des proches

Pour vous échapper des taux d’intérêts bancaires, des procédures longues et compliqués, optez pour le love money. Il s’agit ici de percevoir des fonds d’investissements auprès des proches, familles ou amis, ou les inciter à devenir votre associé. Cette technique s’apparente à la crowdfunding américaine ou financement participatif composé des dons, des microcrédits solidaires, et de la plateforme de prêt spécialement conçue pour ce type de financement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
*
*